Cette digue naturelle longue de plus 6 kilomètres joue un rôle vital dans le maintien du polder créé en 1824. Elle protège les différentes activités humaines se trouvant en amont. Les Dunes de Keremma abritent également une grande richesse faunistique et floristique. Elles subissent les assauts répétés de la mer du vent et les différentes pressions exercées par l’homme.

Pour renforcer la qualité défensive du cordon dunaire, différentes opérations sont réalisées à l’automne et l’hiver sur la dune mobile.

 
 Les ganivelles    

Elles servent à piéger le sable et à stabiliser le cordon dunaire. Elles servent aussi à canaliser le public vers les plages, afin de limiter la pression anthropique.

    Evolution du système de protection par ganivelles à Ode Vraz, côté est de la cale.



Aout 2003 :

Mise en place des ganivelles à l\'est de la cale d\'Ode Vraz.

Avril 2004 :

Ici, dans ce cas précis, le rechargement s\'est fait principalement sous l\'action des vents d\'est.

Mai 2004 :

Bon rechargement des ganivelles posées en boxes. Devant les ganivelles, forte érosion marine, provoquant un dégraissemnt de la plage. Perte d\'une hauteur de sable d\'environ 1m50 de part et d\'autre de la cale.

Juin 2004 :

Nouveau rechargement frontal des ganivelles posées en boxes.

Re-engraissemnt de la plage.

Septembre 2005 :

Disparition totale de la 1ère ligne de ganivelle.
A noter : mise à mal de la limite de restauration pendant la saison estivale.

Bon engraissement de la plage.

 
 Les plantations d’oyats    

Elles servent à piéger le sable et ainsi permettre à la dune mobile de croître. Cette graminée particulièrement bien adaptée aux dures conditions de vie de ce milieu, supporte très bien l’ensablement et est une excellente stabilisatrice de dune grâce à ses longues racines.