Avec le développement des fourrés constitués de saules et de troènes la diversité floristique chute. Afin de pallier à ce problème et ainsi garder une grand nombre d’espèces végétales, des ré ouvertures de milieu sont réalisées. L’ouverture s’effectue avec un couple de chèvres des fossés. Certaines zones seront par la suite mises en pâture.

 
 La Chèvre des Fossés    

Appelée aussi chèvre normande ou chèvre de l’Ouest , cette race de chèvre a quasiment disparu . Dans les années 1970 la chèvre des fossés était encore bien représentée dans le Cotentin, mais le profond remaniement agricole et les différents croisements font que désormais cette race est en voie d’extinction. En Bretagne quelques individus sont identifiés dans le Finistère et le centre.
En Normandie on peut en trouver dans le pays d’Auge et dans le Sud-Ouest du bocage mais c’est sur les falaises de la Hague qu’elles ont été recensées en plus grand nombre.

Une trentaine de chèvres ont pu être retrouvées et l’Ecomusée du Pays de Rennes travaille actuellement au sauvetage de la race.

A Keremma , la maison des dunes a acquis un couple en Novembre 2004, et participe efficacement à la réouverture des milieux et à l’entretien des parcelles.
Elles sont utilisées seules en cas de fort embroussaillement ou en complément des poneys sur les refus.
En tout les cas ce sont d’excellentes débroussailleuses très peu exigeantes et absolument pas contraignantes !!

  Visitez le site de l’écomusée de Rennes